Lettre en ligne – Avril 2020

20 avril 2020

Lettre en ligne – Avril 2020

Volume 20 | No 3 | Avril 2020

Le nouveau site web du RÉFIPS est maintenant en ligne

C’est avec enthousiasme que l’équipe du RÉFIPS vous annonce la mise en ligne de son nouveau site web. Cette nouvelle vitrine vous donnera accès aux nouvelles du RÉFIPS, aux projets en cours dans les différentes sections géographiques, à des ressources utiles en promotion de la santé et bien plus!

Puisque nous avons modifié le formulaire d’inscription, tous les membres du RÉFIPS doivent se réinscrire sur le nouveau site. Une fois que vous aurez rempli le formulaire, vérifiez votre courrier indésirable pour finaliser votre inscription.

Pour toute question relative à cette démarche ou si vous avez des difficultés, veuillez communiquer avec nous : coordination@refips.org.

Merci de partager la bonne nouvelle à vos réseaux!

   

 

La 3e édition du Planifier pour mieux agir enfin disponible!

La toute nouvelle édition du Planifier pour mieux agir est disponible en ligne gratuitement sur le nouveau site web du RÉFIPS. Cet ouvrage clé devrait se trouver dans la boîte à outils de tout professionnel ou intervenant qui souhaite développer des programmes efficaces de promotion de la santé.

L’idée originale du Planifier pour mieux agir était de rendre accessible aux promoteurs de la santé francophones un ouvrage les aidant à développer un programme efficace de promotion de la santé basé sur le modèle PRECEDE/PROCEED.

Utilisé par de nombreux enseignants depuis une vingtaine d’années, cet ouvrage a été mis à jour par la Professeure émérite Lise Renaud, avec la collaboration de Mme Ginette Lafontaine. Le modèle revisité consolide davantage la vision imbriquée de l’individu dans son environnement ainsi que la compréhension des facteurs résidant dans leur interdépendance.

Le Planifier pour mieux agir est disponible en ligne et peut être commandé en version papier.

 

La promotion de la santé en temps de crise

Dans ces temps difficiles, nos systèmes de santé publique et nos gouvernements sont mis à rude l’épreuve. Évidemment, cette pandémie n’affecte pas tous les pays de la même façon dépendamment des ressources disponibles, de la structure organisationnelle et de la culture. L’équipe du RÉFIPS salue toutes les personnes qui sont au front dans la gestion de cette crise et qui travaillent sans relâche pour le bien collectif.

Si le rôle des autres secteurs de la santé publique tels que la surveillance, la protection de la santé et la prévention semble évident dans ce contexte, plusieurs se questionnent sur la place de la promotion de la santé. Il est vrai que les nouvelles actions de promotion de la santé ne peuvent pas répondre dans l’immédiat à la situation d’urgence. Toutefois, parce qu’elles contribuent au renforcement du tissu social, les actions de promotion de la santé déjà bien implantées influencent la réponse à la crise.

Par ailleurs, les actions de promotion de la santé seront essentielles dans l’après-COVID. En effet, parce qu’elles sont structurantes, les actions de promotion de la santé permettent d’agir sur la santé au-delà du système de santé. Bien que la qualité de la prestation des soins soit cruciale, la situation actuelle démontre plus que jamais que la santé est dans toutes les politiques.

Ainsi, l’action sur les politiques publiques, la création de milieux favorables à la santé et le renforcement de l’action communautaire, entre autres, sont des piliers de la Charte d’Ottawa qui prennent tout leur sens dans le contexte actuel et qui ne doivent pas être mises de côté, bien au contraire.

Afin de positionner la promotion de la santé dans le contexte de pandémie actuel, le RÉFIPS prépare actuellement un document de prise de position en collaboration avec l’Union internationale pour la promotion de la santé et l’éducation pour la santé (UIPES) et la Chaire UNESCO ÉducationS et Santé. Nous espérons que ce document sera rassembleur pour les acteurs de promotion de la santé.

En attendant, voici quelques sources d’information fiables en français sur la COVID-19 :

Organisation mondiale de la santé

Santé publique France 

Institut national de santé publique du Québec

Ministère de la santé du Maroc

Vous pourrez en trouver davantage sur le site web de l’UIPES.

Si vous désirez partager avec nous les actions en lien avec la participation communautaire, la création de milieux favorables ou la position du politique en regard de pandémie dans votre pays, nous aimerions les connaître pour les partager aux membres du réseau. Contactez-nous au coordination@refips.org.

L’équipe du RÉFIPS espère que vous et vos proches vous portez bien et vous souhaite bon courage.

 

Prise de position du SIDIIEF en faveur de la vaccination

Dans un contexte de recherche mondiale de recherche d’un vaccin pour stopper la pandémie de COVID-19, le SIDIIEF prend position en faveur de la vaccination et rappelle le rôle incontournable que jouent les infirmières et les infirmiers dans les stratégies vaccinales. Johanne Lessard, co-vice-présidente du conseil d’administration de la section des Amériques du RÉFIPS, a participé à l’élaboration de cette prise de position.

 

 

Appel à contributions – Manuel pour la recherche en promotion de la santé

La Chaire UNESCO ÉducationS et Santé, la Chaire de Recherche du Canada en Approches communautaires et inégalités de santé (CACIS) et l’Union internationale pour la promotion de la santé et d’éducation pour la santé (UIPES) se sont unis pour préparer la publication d’un manuel pour la recherche en promotion de la santé.

Le but ultime de ce projet est de contribuer à la création d’une communauté mondiale de production et de partage des connaissances.

Cet appel est ouvert à tous les individus et groupes qui mènent des recherches sur les pratiques de promotion de la santé et qui souhaitent faire progresser la recherche en promotion de la santé en analysant et partageant leurs propres pratiques de recherche.

Consultez la page de la Chaire UNESCO ÉducationS et Santé et l’appel à contribution pour plus d’information. Prenez note que seules les contributions en anglais sont acceptées.

La date limite pour soumettre une proposition est le 15 mai 2020.

 

Bienvenue à Julie Lévesque dans l’équipe du RÉFIPS

Depuis décembre 2019, le RÉFIPS, Section des Amériques, compte une nouvelle membre au sein de son conseil d’administration. Julie Lévesque est détentrice d’un baccalauréat spécialisé en science politique de l’Université York et d’une maîtrise en communication de l’Université de Montréal.

Après avoir été vice-présidente du Conseil permanent de la jeunesse pendant trois ans, elle a travaillé pendant 20 ans à la promotion et au soutien de la stratégie des Villes et villages en santé de l’Organisation mondiale de la santé au sein de l’INSPQ. Elle a notamment assumé les fonctions de coordonnatrice générale du Réseau québécois de Villes et Villages en santé pendant 8 ans.

Ses champs d’expertise sont la promotion de la santé, le développement de communautés, les villes et villages en santé, le transfert des connaissances, les partenariats intersectoriels, l’isolement social et la solitude. Ses travaux actuels portent notamment les liens sociaux comme facteurs de protection au bien-être et à la santé.

 

 

Approche Écoles promotrices de santé : quelle compatibilité avec les enjeux sanitaires ?

Comment opérationnaliser l’approche Écoles promotrices de santé dans un pays comme Haïti, qui fait face à des enjeux sanitaires tels que la gestion des déchets et l’accès à l’eau ? C’est la question abordée par le Dr Érold Joseph dans le neuvième article de sa série Comprendre la santé autrement. Il partage l’expérience d’Haïti et le projet « Certification des Écoles Amies de l’Hygiène ». Ce dernier article clos la portion de la série d’articles portant sur la santé scolaire.

Les liens vers les versions intégrales des autres articles de la série sont disponibles dans la Lettre en ligne de Janvier 2020.  Dr Joseph a également publié deux articles dans le journal haïtien Le National sur la thématique de la mort avec une approche scientifique et philosophique (Partie 1 et Partie 2).

 

Annonce officielle de la création du Centre de recherche en santé publique (CReSP)

Issu d’un partenariat entre le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal et l’Université de Montréal, le Centre de recherche en santé publique (CReSP) est l’un des cinq nouveaux centres financés par le Fonds de recherche du Québec – Santé.

La vision du CReSP est d’équiper la société québécoise d’un centre de recherche qui développe des connaissances sur les facteurs qui influencent et influenceront le fardeau de la maladie ainsi que sur leurs solutions, en collaboration étroite avec une organisation qui met en œuvre ces solutions et ses partenaires.

Le CReSP promeut la collaboration entre les milieux de recherche et de pratique, par sa proximité avec la Direction régionale de santé publique (DRSP), ses partenariats (Institut national de santé publique du Québec, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux, et l’Agence de santé publique du Canada), ainsi que sa stratégie axée sur le courtage de connaissances.

Cette collaboration rend le CReSP un milieu de recherche et de formation unique dans le monde. Il compte 53 membres chercheurs réguliers et des experts utilisateurs de connaissances provenant d’organisations partenaires.

Dans le contexte actuel entourant la COVID-19, le CReSP est déjà très actif.  Chercheurs, étudiants, professionnels et l’infrastructure du CReSP sont tous mobilisés pour soutenir la DRSP et plusieurs projets de recherche en réponse à la pandémie sont déjà en cours.

Afin de répondre aux questions de santé publique en lien avec la pandémie de la COVID-19, le CReSP met en place un bulletin d’information hebdomadaire fondé sur des synthèses rapides de la littérature. Le premier numéro s’est penché sur les cas asymptomatiques, tandis que le deuxième numéro a abordé les impacts psychosociaux de la pandémie.

Lire le bulletin « Le CReSP répond à vos questions »

Consultez les ressources en ligne du RÉFIPS pour avoir accès à des connaissances, outils et actualités en promotion de la santé